Trois meilleurs investissements immobilier en 2022

Meilleurs investissements immobilier

De nos jours, l’investissement immobilier reste une source de revenu fiable avec une rentabilité importante. Pourtant, il faut choisir un bon type d’investissement pour échapper à la déception. 

Crowdfunding : Investir en ligne

En matière d’investissement en ligne, il y a le fameux crowdfunding immobilier. Ce dernier consiste à financer un projet de logement afin de bénéficier d’un revenu à la fin du programme. En effet, le promoteur lance une levée de fonds, et les investisseurs participent au financement. Une fois, le programme est achevé, c’est-à-dire, l’immobilier est vendu, le promoteur rembourse le montant à chaque investisseur avec un taux d’intérêt.

En termes de revenu, le crowdfunding immobilier propose le remboursement du montant de financement avec un taux d’intérêt largement plus cher. En fait, à la fin du programme immobilier, le promoteur devrait rembourser la somme prêtée par l’investisseur avec un taux d’intérêt qui s’élève jusqu’à 12%.

Sur le plan fiscal, l’investisseur en dehors du pays où se déroule le projet de logement ne paie aucune charge annexe liée au programme immobilier. À vrai dire, tous les frais annexes sur le programme immobilier sont à la charge du promoteur.

Investissement immobilier locatif saisonnier

En général, l’investissement locatif saisonnier consiste à acquérir un logement en visant à le louer pendant la période des vacances. 

En effet, l’investissement immobilier locatif saisonnier doit être placé dans un endroit qui attire le maximum de clientèle en passage chaque année.

Ce type d’investissement offre la possibilité optimale pour un autofinancement parce que ceci s’agit d’un investissement à court terme.

Concernant la fiscalité, l’investisseur dans l’immobilier locatif saisonnier applique le régime fiscal d’un Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) ou Loueur en Meublé Professionnel (LMP). Pour le régime fiscal LMNP, les recettes annuelles ne devraient pas dépasser la somme de 23 000 euros, ainsi, ces recettes ne devraient pas être supérieures aux autres revenus professionnels du foyer fiscal. Par contre, si l’une de ces deux conditions n’est pas respectée, l’investisseur applique le régime LMP.

Investissement immobilier à l’étranger

Pour investir dans l’immobilier à l’étranger, il faut d’abord savoir acquérir des biens immobiliers en dehors de son pays. Pour cela, il existe deux manières d’acquérir des biens immobiliers à l’étranger. 

En premier lieu, on peut faire taf avec sa propre façon. Sur ce, il faut collecter plusieurs informations à propos de l’immobilier ciblé et son emplacement, ainsi que la fiscalité dans la zone de destination. Ceci est une étape indispensable pour mieux investir dans l’immobilier à l’étranger. Après, on peut procéder à la négociation et l’établissement du contrat d’achat. Il est possible que la différence de langage pose un problème, alors, on doit payer un traducteur pour affronter ce problème.

En deuxième lieu, on peut contacter une agence immobilière dans le pays de destination. Cette manière est plus simple par rapport à la première. En fait, il suffit de montrer un exemple de projet immobilier, et par la suite, l’agence prend la totalité de responsabilité. De plus, le langage n’est plus un problème parce que la plupart des agences disposent d’agents multilingues.

L’investissement immobilier à l’étranger est plus intéressant si on le pratique dans un endroit qui possède une économie avancée et des milieux touristiques attrayants.