Location en meublé non professionnel : vos avantages fiscaux

LMNP avantages fiscaux

Pour exercer une activité de location meublée non professionnelle, deux options s’offrent à nous sur le plan fiscal : le régime réel ou bien régime micro bic.

Le régime micro bic impose d’abaisser la facture du foyer fiscal sur la moitié du loyer. Il permet de bénéficier d’un abattement de 50% sur les recettes annuelles à condition que celles-ci ne dépassent pas le seuil de 70 000 euros. Ce régime est intéressant pour des charges inférieures à ce seuil.

Quant au régime réel, on peut diminuer les revenus fonciers par la déduction des charges et des amortissements des loyers perçus. Pour cela, il faut effectuer une demande auprès du fisc en déclarant l’ensemble des charges et des amortissements constatés.

Ainsi, pour bénéficier de ces avantages fiscaux du statut meublé non professionnel : les revenus perçus doivent être considérés comme des bénéfices industriels et commerciaux.

Statut LMNP – Les conditions

Le statut LMNP concerne les propriétaires bailleurs, lesquels effectuent quelques logements meublés en location. Ce statut est donc réservé uniquement à des particuliers qui remplissent toutes les conditions exigées par le fisc.

Les conditions s’imposent au propriétaire bailleur, bien mis en location et aux revenus perçus. Alors concernant le propriétaire, il doit être un particulier, lequel exerce seulement l’activité de location comme source de revenus à part entière. Ainsi, il ne doit pas être un investisseur immobilier ou autre.

Pourtant, la déclaration de l’activité doit se passer 15 jours avant le début de la location au greffe du tribunal de commerce.

Il est vraiment essentiel d’avoir un formulaire POi (Cerfa 11921) pour recevoir un numéro de Siret. Ce numéro de Siret est unique pour chaque bien meublé.

De plus, il faut bien indiquer lors de la déclaration le choix du régime fiscal micro bic ou bien le régime réel.

Concernant le bien mis en location, le bien immobilier doit être meublé, c’est-à-dire qu’il doit disposer de tout le caractère des biens mobiliers locatifs mais non du bien immobilier locatif.

En outre, pour avoir le statut LMNP, les revenus perçus doivent respecter certains plafonds de 23 000 euros par an. C’est pourquoi dépasser ce seuil est soumis automatiquement par le régime du loueur en meublé professionnel.

Quel avantage de louer en Lmnp ?

De nombreux avantages s’associent au statut LMNP : La réduction fiscale sur les revenus fonciers ainsi que le fait de récupérer la totalité du TVA de la location.

De plus, le choix entre les deux régimes, par lesquels le régime micro bic permet de bénéficier d’un abattement fiscal de 50%. Ou bien, en optant pour le régime réel, les charges et les amortissements peuvent être déduits.

En résumant ces avantages, le statut LMNP permet de réduire les impôts liés aux loyers perçus par le choix de l’imposition du régime micro bic ou le régime réel. Mais aussi d’effectuer la récupération du montant total de la TVA sur le logement meublé. Tout cela engendre la rentabilité de l’activité meublée.

Régime fiscal LMNP – Comment s’affilier au régime Lmnp ?

L’activité de la location meublée non professionnelle est imposée comme une activité commerciale et industrielle sur le plan fiscal. En choisissant le régime fiscal le plus adapté, comme le régime micro bic ou le régime réel.

Il existe certaines conditions à respecter pour bénéficier du régime fiscal LMNP. Si toutes les conditions sont toutes remplies, le loueur est alors considéré comme non  professionnel. Ainsi, la déclaration de l’activité se fait via un formulaire Cerfa POi. Cela doit s’effectuer 15 jours avant le début de la location.

Le formulaire doit être déposé au tribunal de commerce afin d’être inscrit au répertoire Sirène pour obtenir un numéro de Siret.

Ainsi, pour l’imposition du LMNP au micro bic, la déclaration est la déclaration 2042 C Pro. Selon ce type de régime, on pourra bénéficier d’un abattement forfaitaire de 5O % pour les charges et les amortissements constatés annuellement.

Or, pour LMNP au régime réel, les frais et les charges peuvent être déduits via le bénéfice réel. Mais ce régime représente une obligation comptable et fiscale plus stricte et plus complexe. C’est pour cela que le régime micro bic se représente dans sa simplicité au régime LMNP.